Voici comment les cambrioleurs s’y prennent (et comment les en empêcher)

Notre pays compte en moyenne quelque 141 cambriolages par jour. Pourtant, la plupart d’entre eux pourraient facilement être évités. La plupart des cambrioleurs procèdent toujours de la même manière. En cette journée nationale d’action contre les cambriolages, Bart Verbeeck de l’entreprise de sécurité G4S Belgium nous explique comment les cambrioleurs s’y prennent et comment éviter d’en faire les frais.

Ouvrir porte

Repérage des lieux

Les cambrioleurs commencent toujours par analyser les lieux avant de sélectionner leur cible. La police patrouille-t-elle régulièrement ? Quelles maisons semblent inhabitées ? Quelles habitations sont sécurisées de manière visible ? « Les maisons isolées, par exemple, sont des cibles de choix », ajoute Bart Verbeeck de G4S. « Veillez à donner l’impression que votre maison est habitée et installez un système d’alarme. L’effet est toujours dissuasif. »

Surveillance des habitants

Lorsque des cambrioleurs ont repéré une cible, ils essaient de connaître au mieux l’habitation et ses résidents. Ainsi, ils examinent quelles sont les voies d’accès et les issues de secours, ils repèrent les lumières et les bruits à l’intérieur et à l’extérieur de la maison et ils essaient toujours de savoir quand les résidents s’absentent de chez eux. « Cette analyse des lieux se déroule parfois sans aucune gêne : certains cambrioleurs sonnent à la porte. Si quelqu’un ouvre, alors ils se présentent en tant que vendeurs, contrôleurs internet ou autres et demandent s’ils peuvent entrer », explique Bart Verbeeck. « Vérifiez toujours qui sonne à la porte avant d’ouvrir, ne laissez jamais entrer des inconnus et demandez si nécessaire à voir leur carte professionnelle », précise-t-il.
 

Portes ouvertes

Les cambrioleurs veulent attirer le moins possible l’attention. Le jour de leur méfait, ils vont dès lors choisir la voie d’accès la plus facile. « Une fenêtre ou une porte ouverte, par exemple, mais aussi des clés laissées à des endroits évidents, comme sous le paillasson ou un pot de fleurs. Les cambrioleurs profitent de la nonchalance des gens et de leur comportement prévisible », souligne Bart Verbeeck. « Il a été démontré que plus d’un quart des cambrioleurs rentraient tout simplement par la porte d’entrée. Fermez donc toujours bien les portes et les fenêtres de votre habitation lorsque vous partez et cachez le double des clés à un endroit difficile à trouver ou mieux encore : chez les voisins. »
 

Matériel et huile de bras

Lorsque les cambrioleurs ne trouvent pas de porte ouverte, ils emploient les grands moyens : matériel et huile de bras. Les cambrioleurs emportent de toute façon toujours du matériel avec eux. « Lorsqu’elles ne sont pas sécurisées, les serrures sont forcées, les coupoles de toit sont dévissés et les serrures des caves sont fracturées », explique Bart Verbeeck. « Vous pouvez vous protéger en installant des serrures de sécurité pour éviter que les cylindres classiques ne puissent être forcés. Vous pouvez aussi placer une barre transversale pour bloquer les portes coulissantes. Par contre, empêcher un cambrioleur de forcer une fenêtre ou une porte est toujours plus difficile. Mais sachez que le retentissement d’une alarme peut s’avérer très dissuasif ! »
 

15 minutes

Une fois à l’intérieur, tout va très vite. Un cambriolage ne dure en général pas plus de 15 minutes. « Les cambrioleurs ratissent l’habitation de manière systématique : d’abord les chambres, ensuite le salon et enfin le bureau. Les cambrioleurs suivent cet ordre parce qu’ils savent que la plupart des objets précieux s’y trouvent. Les bijoux, les tablettes, l’argent liquide… Tout ce qui est facile à emporter constitue un butin de choix », remarque G4S. « Ainsi, il peut s’avérer judicieux de conserver ses objets précieux dans un coffre-fort scellé, difficile à trouver. »

^