Coordination de sécurité, de la conception à l’exécution, en toute sécurité

G4S a une vision intégrale et très claire de la sécurité. La coordination de sécurité sur les gros chantiers en fait partie. Car des centaines d’ouvriers y travaillent en même temps, ce qui implique certains risques.

Coordination G4S

G4S coordonne actuellement la sécurité sur plusieurs chantiers, tels que la démolition de l’ancien site GM à Anvers, la liaison Oosterweel à Anvers, la construction du nouvel hôpital ZNA Cadix à Anvers ou encore du nouveau quartier Turnova, mais aussi de divers projets dans le secteur (pétro)chimique. 


Plan rigoureux

La coordination de sécurité se déroule en deux étapes. Elie Regnard, Manager Coordination de sécurité Niveau A chez G4S : « Pendant la phase de conception, nous examinons le plan de l’architecte et détectons les risques potentiels lors de la construction et de la maintenance ultérieure. Durant la phase d’adjudication, nous confrontons la politique de sécurité de l’entrepreneur à une check-list. Nous attribuons alors un score à chaque offre et formulons des conseils à l’attention du maître d’ouvrage. »

Réunion de concertation

« Une fois que les travaux ont débuté, nous organisons régulièrement des réunions de coordination. Nous passons des accords clairs avec les entrepreneurs concernés afin de déterminer qui fait quoi à quel endroit. Par exemple, lorsque des travaux en toiture sont planifiés tandis que des ouvriers fixent des armatures en acier au sol, le risque de chute d’une traverse ne peut être négligé. C’est extrêmement dangereux. Nous visitons le chantier sans prévenir et vérifions si les consignes de sécurité sont respectées, y compris l’utilisation des équipements de protection individuelle ou collective, comme les casques, les ceintures, les garde-corps, etc. »

Unique : audits internes et coordinateur en back-up

« G4S mène des audits internes sur tous les chantiers. Nous y passons au crible le travail de nos propres coordinateurs de sécurité. Si, lors de ses tournées, le coordinateur de sécurité remarque que les ouvriers ne suivent pas toujours les consignes, nous veillons à ce que l’entrepreneur organise dans la semaine une concertation de sécurité sur cette problématique pour ses collaborateurs. Le coordinateur doit ajouter au dossier de sécurité les justificatifs attestant que cette réunion a bien eu lieu. L’une des tâches de l’auditeur consiste à y veiller. De cette façon, notre auditeur connaît également tous les chantiers, ce qui lui permet de faire office de back-up lorsqu’un coordinateur est malade ou en congé. Nous garantissons ainsi le suivi continu d’une politique de sécurité qualitative, ce qui est unique dans notre secteur. »

Coordination de sécurité

ABTSDREEF 10F - 2940 STABROEK
^