G4S se concentre sur ‘l'entrepreneuriat inclusif’ et contribue à un sentiment de sécurité et de sûreté pour les passagers et le personnel

Comme toute entreprise dans un aéroport ou liée à l'industrie aéroportuaire, G4S a subi un impact énorme de la pandémie du Covid-19. Le nombre de passagers a chuté rapidement et la majorité des collaborateurs de G4S sont chez eux depuis mars.
ACI 1 aéroport

« Alors que l'efficacité et l'expérience des passagers sont normalement des éléments clés du processus de sécurité, G4S se concentre désormais sur la sûreté (safety) de son personnel et des passagers, tout en trouvant un équilibre entre la distanciation sociale et la réduction des temps d'attente », commence Ronald Engels, Director, G4S Aviation Security. « Des écrans et masques buccaux, des milliers de gants en nitrile, des désinfectants pour les mains et des lingettes désinfectantes sont utilisés comme partout dans le monde. Les panneaux indiquant ‘Préparez-vous pour le screening’ sont remplacés par des panneaux demandant de ‘garder une distance de 1,5 mètre’ et de ‘porter obligatoirement un masque’. »

Malgré tous ces changements, G4S maintient son approche habituelle, car la conformité aux lois et règlements doit être maintenue à 100%. Dans ce cadre juridique, G4S n'a apporté que quelques changements mineurs à son modèle de travail dans les lignes de sécurité.

Le plus grand défi auquel G4S est confronté est la façon dont nous gardons tout notre personnel bien formé et motivé.
Ronald Engels, DIRECTOR G4S AVIATION SECURITY

« Quels emplois alternatifs pouvons-nous offrir pour minimiser notre rotation des employés ? De quelle capacité avons-nous besoin pour les mois ou l'année à venir ? Ce sont des questions qui se posent quotidiennement, surtout quand on peut parler d'une véritable reprise des opérations et d'une sérieuse augmentation du déploiement de personnel sur une base régulière. La crise que nous traversons aujourd'hui est, aussi étrange que cela puisse paraître, bien plus difficile à bien des égards et dans certains domaines que les attaques terroristes de mars 2016», déclare Engels.

Comme pour toute crise, il existe aussi de nouvelles opportunités. Alors que le partenaire de G4S, Brussels Airport, lui a demandé d'assurer la sécurité au sol après les attaques terroristes de mars 2016, G4S assure désormais le dépistage de la fièvre pour tous les passagers en partance qui souhaitent entrer dans le hall des départs.

« Lorsque la crise a éclaté, Brussels Airport nous a demandé si nous avions de l'expérience avec le matériel et les logiciels de détection de température », explique Engels. « En raison de l'étendue des industries dans lesquelles G4S est actif au niveau mondial, nous avons pu offrir une solution globale dans un délai très court.

ACI 2 luchthaven

Au moment où nous parlons, G4S a déployé deux lignes complètes de dépistage de la fièvre, y compris des agents de gardiennage G4S. G4S est fier de contribuer à un sentiment de sécurité et de sûreté pour les passagers et le personnel de l'aéroport, et espère pouvoir continuer à contribuer à l'énorme effort de Brussels Airport pour rester ouvert à tous les autres partenaires qui font de ses opérations quotidiennes un succès en ces temps difficiles. »

 

“Entrepreneuriat inclusif”

L'entrepreneuriat inclusif signifie qu'il faut s'efforcer de créer un marché du travail sain offrant des opportunités à chacun. Les entreprises innovantes sont inclusives, tout comme G4S, par le biais d'actions multiples. « Nous attirons des profils différents et gérons intelligemment cette diversité, ce qui stimule notre créativité et notre productivité », explique Engels.

G4S a lancé un programme innovateur dans le cadre duquel les personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) sont formées pour devenir agent de gardiennage entièrement agréé (screener à rayons X) avec des qualifications de screening. De plus, G4S a mis en place plusieurs workshops pour soutenir et développer les compétences de leadership de ses superviseurs et chefs d'équipe.

« Nous sensibilisons nos managers aux avantages de la diversité sur le lieu de travail. Nous avons organisé des ateliers sur les ‘Bonnes pratiques en matière de leadership pour les personnes atteintes de TSA’ et avons fait de même pour les ‘Bonnes pratiques sur une communication claire’ », ajoute Engels.

G4S emploie 11 screeners à rayons X atteints de TSA. L'entreprise a lancé ce projet innovant en collaboration avec l'organisation Passwerk, spécialisée dans l’accompagnement professionnel des personnes atteintes de TSA. « G4S voulait accorder une attention particulière à la Responsabilité Sociale des Entreprises avec ce projet », explique Engels. « Les personnes atteintes de TSA sont connues pour avoir des compétences sociales limitées, mais d'un autre côté, elles ont une forte concentration, attachent beaucoup d'attention aux détails et ont de solides compétences visuelles. Leurs points forts sont en adéquation avec les compétences requises par les screeners à rayons X en particulier. »

Le programme de formation a été légèrement adapté à leurs besoins, et G4S et Passwerk ont fourni un coaching individuel au cours de la première année pour s'assurer que l'intégration soit un succès. Leur tâche est le contrôle aux rayons X à distance des bagages à main. Le contexte du contrôle par rayons X ‘à distance’ permet de créer un environnement de travail à faible stimuli dans une salle de contrôle séparée, ce qui est un facteur clé de succès lorsque l'on travaille avec des collaborateurs TSA. ACI 3 luchthaven
 
Brussels Airport a permis à G4S de démarrer ce projet et de l'intégrer dans les opérations normales. Après que G4S l'ait proposé lors de l'une de ses réunions d'innovation, il devrait être considéré comme une initiative commune.

« En général, ce groupe de screeners à rayons X est très performant, par exemple en ce qui concerne les résultats de la projection d'images de menace », commente Engels. « Ils ont un temps de décision moyen, mais peuvent rester concentrés plus longtemps et peuvent continuer leur tâche de contrôle aux rayons X toute la journée. Un autre avantage opérationnel est qu'il n'y a pas de temps de déplacement nécessaire pour toute rotation des tâches entre la plate-forme de sécurité et la salle de contrôle à distance. »

Des recherches ont montré que les personnes atteintes de TSA sont touchées de manière disproportionnée par le chômage. L'environnement de travail actuel, qui évolue rapidement, est très difficile, en particulier pour les personnes atteintes de TSA.

Engels explique que G4S a appris par expérience que, afin d'être en mesure de fonctionner de manière optimale, les screeners à rayons X TSA ont des besoins légèrement différents des autres pendant la formation et dans l'environnement de travail. « G4S souhaitait disposer de connaissances plus scientifiques sur les facteurs qui ont un impact sur les collaborateurs TSA et a donc contacté l'Université de Louvain. La recherche de thèse en cours est centrée sur l'efficacité de la formation des screeners à rayons X TSA et leur bien-être au travail. La recherche est basée sur des entretiens avec des formateurs/coachs et des questionnaires complétés par les screeners à rayons X TSA. L'objectif principal de la thèse est de formuler des conseils pratiques sur les différents facteurs qui ont un impact sur l'efficacité de la formation et le bien-être des personnes atteintes de TSA dans un environnement de travail. Les premiers résultats sont attendus en 2021. »

 

Cours de formation linguistique

G4S a mis en place plusieurs cours de formation pour les candidats francophones monolingues, afin qu'ils puissent être embauchés et formés comme agent de gardiennage à Brussels Airport où la connaissance de la langue néerlandaise est une exigence contractuelle.

L'embauche pré-Covid était le plus grand défi.
Ronald Engels, DIRECTOR G4S AVIATION SECURITY

« Trouver le bon nombre de collaborateurs était une course contre la montre. Comme Brussels Airport est situé en Flandre, la connaissance du néerlandais est une exigence contractuelle de base. À Bruxelles, il y a beaucoup de potentiel, mais la plupart des gens ne parlent pas néerlandais. Nous voulons pouvoir attirer des candidats francophones monolingues et leur donner l'opportunité d'apprendre le néerlandais, afin qu'ils puissent travailler comme agent de gardiennage G4S à Brussels Airport », déclare Engels. 

Enfin, commentant l'Assemblée et le congrès annuels de l'ACI EUROPE de cette année où G4S est un sponsor Gold, Engels ajoute : « Je m'attends à ce que le Covid-19 et son impact sur l'ensemble de l'industrie soient le sujet principal, et j'espère qu'en partageant les expériences et informations nous pouvons survivre à cette crise et commencer à regarder vers l'avenir. Notre message clé est que parfois un arrêt complet est nécessaire pour avancer d'une manière meilleure et plus forte. »

Une interview avec Ronald Engels, Director G4S Aviation Security, par Ross Falconer.

^