[Communiqué de presse] BeSafe@home : G4S attire l'attention sur les 'fausses' alertes d'alarme

Pendant la période du Covid-19, le nombre de signaux d'alarme qui sont parvenus à la centrale de télésurveillance de la société de sécurité G4S a considérablement diminué. Cependant, depuis mai 2021, alors que la campagne de vaccination battait son plein et que maintenant nous sommes de retour au bureau depuis septembre, ce nombre est revenu au niveau d'avant la pandémie. 
Be safe@home

Cela ressort clairement des données de G4S, recueillies à l’occasion de la semaine nationale d'action contre les cambriolages, BeSafe@Home. Dans ce contexte, la société de sécurité demande aux Belges de redoubler de vigilance face aux « fausses » alertes d’alarme, à la maison comme au travail. Ceci permet aux clients d’éviter des frayeurs inutiles et au  personnel de la centrale de télésurveillance de se concentrer sur les alarmes effectives.

Après une baisse du nombre d'interventions par le biais de la centrale de télésurveillance G4S pendant la pandémie de Covid-19, le nombre d'alertes est à nouveau en hausse. « Depuis la mi-2021, les chiffres augmentent à nouveau. D'ici la fin de l'année, nous aurons atteint le niveau d’avant la crise de Covid-19. La vie « normale » est de retour dans notre centrale de télésurveillance », nous explique-t-on.

Malgré le nombre légèrement inférieur de signaux d'alarme, les mois de juin, juillet et décembre sont restés des mois record pendant cette période pourtant globalement plus calme. Ceci est dû à un certain nombre de facteurs. « En juin et en juillet, beaucoup d'étudiants sont employés à nettoyer les bureaux le matin et le soir. Ils oublient souvent qu'ils doivent désactiver l'alarme ou ils n'ont pas été suffisamment informés par les entreprises à ce sujet. » De plus, en raison du beau temps pendant cette période, on laisse parfois une fenêtre ouverte tant dans les entreprises que chez les particuliers, alors que cette fenêtre peut être protégée par l'alarme, ce qui envoie une alerte à la centrale de télésurveillance. 

Fausses alertes trop souvent dues à un oubli

La plupart des alertes d'alarme des entreprises et des particuliers arrivent à la centrale entre 17 heures et 23 heures et sont très souvent dues à l'oubli de l'activation de l'alarme. L'analyse des signaux d'alarme des domiciles privés montre que les tentatives de cambriolage les plus importantes se situent entre 3 heures et 4 heures du matin, mais que les heures de pointe en termes de nombre d’alertes dans les familles se situent vers 9 heures, vers midi et vers 14 heures. « Les gens emmènent souvent les enfants à l'école le matin et oublient à leur retour que l'alarme avait été activée. Ou ils rentrent rapidement à la maison à midi pour manger quelque chose. En déposant à nouveau leurs enfants aux portes de l'école en début d’après-midi et en faisant éventuellement encore une course, beaucoup ont déjà oublié qu'ils doivent désactiver leur alarme en rentrant chez eux. » Comme ces « fausses » alertes sont faciles à éviter, nous tenons à sensibiliser nos clients. Car chacun est gagnant : le client et notre centrale de télésurveillance, qui peut ainsi se concentrer pleinement sur les « vraies » alarmes.

^