Des fêtes de fin d'année en toute sécurité

Le Père Noël, le sapin illuminé, la dinde et les cadeaux… autant de réjouissances de fin d’année que rien ne saurait gâcher ! Rien ? Pas si sûr. Gourmandise, excès et imprudences en tout genre risquent de gâcher ce moment tant attendu. Suivez le guide pour savourer la fin d’année en toute légèreté !

G4S Luxembourg

Attention les mains : Les huitres sont aux fêtes de Noël ce que l’agneau est à Pâques. Mais attention lors de l’ouverture, saviez-vous par exemple que l’entaille de la main représente l’une des premières causes d’accident à cette période ? En cas de blessure, l’un des premiers réflexes consiste à laver la plaie à l’aide d’eau et de savon pour limiter l’apparition de germes et d’infections. Toutefois, la visite chez un médecin (ou un déplacement aux urgences en cas d’extrême gravité) est indispensable pour poser un diagnostic précis. Autre danger ? Les feux d’artifice. Très prisés durant cette période festive, ils n’en demeurent pas moins très dangereux en cas de mauvaise manipulation. Il vous faudra tout d’abord disposer d’un espace suffisamment grand pour que le tir du feu soit sans danger et vous assurer qu’aucun obstacle (arbre, fil électrique) ne vienne entraver la trajectoire des projectiles colorés. Enfin, il est interdit de fumer durant toute la mise en œuvre d’un bloc de feu d’artifice.

Le cas des jouets électriques : Vos enfants trépignent d’impatience à l’annonce de l’arrivée du Père Noël ? C’est bien normal. Mais vous qui aurez choisi les jouets au préalable (avec le Monsieur Barbu bien-sûr), avez-vous bien pensé à vérifier les conseils de sécurité ? Si ce dernier comprend des piles, il convient de bien contrôler leur mise en place, un tournevis est souvent indispensable pour une plus grande sécurité. Si le jouet nécessite un transformateur, pensez à vérifiez le marquage CE, indispensable pour préserver l’objet d’une tension trop forte susceptible de provoquer des brûlures ou une électrocution. Les LED éventuellement présents appartiennent obligatoirement à la classe I afin de préserver les yeux de tout rayonnement dangereux. Enfin, il convient de respecter les classes d’âges indiquées sur les emballages. La mention « ne conviens pas à un enfant de 36 mois » signifie que votre fils qui vient de fêter ses 2 ans, devra encore patienter une année avant de déballer son joujou tant convoité !  Mais … il en va de sa sécurité.

^