Réaliser une analyse des risques en 5 étapes

Vous voulez évidemment que vos collaborateurs travaillent en toute sécurité peu importe qu’ils soient employés de bureau ou opérateurs de machines. Quelle que soit la situation, des risques se cachent peut-être quelque part.

Photo audit

Dans la plupart des cas, il est heureusement facile de les enrayer, tout d’abord en les identifiant. Ces connaissances sont regroupées dans une analyse des risques ou RI&E (inventaire et évaluation des risques) et vous permettent de prendre d’emblée les mesures appropriées. Afin que chacun puisse travailler en toute sécurité.Mais comment entamer cette analyse des risques ? Nous vous l’expliquons en 5 étapes. Afin de mener à bien le processus et de ne rien laisser au hasard, nous vous recommandons de toujours charger des conseillers en prévention professionnels pour      encadrer cette analyse. G4S peut mettre des collaborateurs adéquats à votre disposition. Ils savent mieux que nul autre quels sont les principaux axes de vigilance. 

 

Étape 1 : rassemblez les documents de sécurité existants

Avec une bonne préparation, le travail est à moitié fait. Et c’est d’autant plus vrai dans le cas d’une analyse des risques. En inventoriant les documents de sécurité qui existent déjà, vous disposez d’une bonne base pour rédiger votre analyse. Il peut s’agir de documentation sur la création d’emploi, la politique d’absentéisme ou la politique de grossesse. Plus la politique de sécurité est étendue dans votre organisation, plus le processus pourra se dérouler facilement. 

Vous constatez      que la plupart de ces documents sont manquants ou qu’il est difficile de mettre la main dessus ? C’est l’occasion idéale d’élaborer davantage la politique de sécurité. Un conseiller en prévention peut également entreprendre les actions nécessaires et créer ces documents. 

 

Étape 2 : impliquez vos collaborateurs

Outre les professionnels en prévention, vos collaborateurs sont les mieux placés pour évaluer quels risques impliquent un poste en particulier. C’est la raison pour laquelle il est intéressant d’impliquer ceux qui réalisent ces tâches au quotidien. Que pensent-ils des conditions de travail ? Quels obstacles éventuels rencontrent-ils ? Vous disposerez ainsi d’une analyse des risques plus complète, tout en donnant un signal positif aux collègues en leur montrant que l’entreprise tient compte de leur avis et souhaite continuer à garantir un lieu de travail sûr. 

Prêtez une oreille attentive aux membres du personnel issus de différentes couches au sein de l’organisation, dont la direction, les RH ou les collaborateurs en prévention. Ils ont effet chacun leur propre regard sur la politique et peuvent, en partant de leur propre expertise, contribuer judicieusement à une analyse des risques complète. La responsabilité d’une entreprise sûre n’incombe pas aux collaborateurs en prévention à eux seuls, mais à tout collaborateur de cette entreprise.

 

Étape 3 : planifiez une visite

Pour évaluer les risques, vous avez besoin de voir le travail de vos propres yeux. Il est donc indispensable de vous rendre aux endroits où le travail est effectué. C’est la condition sine qua non pour évaluer la situation actuelle de la sécurité physique et les actions qui peuvent éventuellement être prises. Il est important de prendre suffisamment de photos pour documenter davantage les risques constatés et compléter au maximum le dossier.

 

Étape 4 : rédigez l’analyse des risques

Formulez le concept de l’analyse des risques à l’aide de toute la documentation collectée (examen des documents, interviews avec les collaborateurs et visite du site). Soumettez-le aux responsables concernés et offrez-leur la possibilité de faire part de leurs remarques et observations. Vous pourrez alors intégrer leur feedback. Une fois la version définitive au point, vous pourrez la réaliser au sein de l’organisation. Si vous travaillez avec un partenaire externe, demandez-lui de vous expliquer le processus de création de l’analyse des risques afin que vous puissiez vous-même, le cas échéant, placer et étayer toutes les informations.

 

Étape 5 : donnez suite à l’analyse des risques

Tous les risques sont à présent évalués et identifiés, mais cela ne peut évidemment pas s’arrêter là. Grâce à l’analyse, vous êtes désormais en mesure de vous attaquer aux risques mentionnés afin de continuer à optimiser la politique de sécurité. Un plan d’action permet de conseiller l’employeur quant aux meilleures solutions envisageables. Il est en outre intéressant de fixer des échéances pour élaborer ces idées, afin d’en assurer rapidement le suivi. Reprenez les mesures de prévention dans votre plan global de prévention et votre plan d’action annuel afin de garder une vue d’ensemble des priorités à fixer pour améliorer le bien-être. Vous garantissez ainsi un processus de travail sûr pour chaque collaborateur, du début à la fin de la journée de travail.


Vous manquez de temps ou ne disposez pas des connaissances internes pour réaliser ce processus dans son intégralité ? Nos collaborateurs en prévention se plongent volontiers dans ce type de dossier, afin de vous aider à renforcer la politique de sécurité au sein de votre organisation. Contactez nous via safetysystems@be.g4s.com ou au 03 568 19 98.

 

Conseils pour faire respecter le plan

Cette analyse des risques avec plan d’action renferme de précieuses informations. Mais comment veiller à ce qu’elle soit respectée le mieux possible ? Voici quelques conseils pour utiliser votre document à bon escient : 

  • En tant qu’organisation, soutenez l’analyse des risques et transposez-la dans la pratique. Ranger le document au fond d’un tiroir n’a aucune utilité. Procédez aux changements nécessaires et communiquez largement avec toutes les personnes concernées, afin que chacun soit au courant des risques et des mesures à prendre.
  • Veillez à ce que l’analyse des risques reste à jour. C’est nécessaire pour que le document reste un précieux instrument qui puisse être utilisé de façon appropriée.
  • Dans le plan d’action, prévoyez une répartition claire des tâches, afin que chacun sache exactement ce qui doit se passer et comment cela peut être réalisé.
  • Communiquez ouvertement, en offrant aux collaborateurs l’opportunité de continuer à signaler de (nouveaux) risques, dont le responsable en prévention assurera le suivi.

Contactez-nous

G4S Belgium

safety solutions
^