Skip to main content

[Communiqué de presse] G4S forme les ambulanciers aux techniques et moyens de lutte contre les incendies 

La société de sécurité et de gardiennage mise sur les ambulanciers pour élargir sa division de Safety Guards.
Safety Guard

La société de sécurité et de gardiennage G4S cherche des ambulanciers pour renforcer ses rangs de Safety Guards. Ces responsables de la sécurité interviennent dans les situations d’urgence pour, entre autres, administrer les premiers soins. Selon G4S, les ambulanciers disposent déjà de la majeure partie des compétences nécessaires pour devenir Safety Guard ; ils peuvent en outre continuer à travailler comme ambulanciers. Pour exercer ce métier spécifique de la sécurité, les ambulanciers doivent d’abord recevoir une formation aux techniques et moyens de lutte contre les incendies. En lançant cet appel, G4S souhaite compenser les départs des pompiers volontaires au sein de leur division Safety Guard. 

Les « Safety Guards », un métier de la sécurité souvent méconnu, se tiennent prêts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au sein d'une entreprise ou d'une organisation, pour prévenir les risques de sécurité comme par exemple l’évacuation des personnes en cas d'un incendie ou l’administration des premiers soins au cas où une intervention médicale est nécessaire. En outre, ils contrôlent le respect scrupuleux de toutes les prescriptions en matière de sécurité, par exemple lors de travaux dans un bâtiment ou en cas de rénovation. Cela en fait des professionnels polyvalents uniques, souvent demandés dans les endroits où l'on travaille avec des substances dangereuses, comme les zones industrielles ou les sites Seveso. Pensez aux sites d’entreprises pétrolières et de centrales nucléaires belges. Mais aussi - en raison de leurs multiples compétences dans le domaine de la sûreté et de la sécurité - des organisations telles que le Parlement européen à Bruxelles. 

« Les risques dans les entreprises dépendent de l’activité de l’entreprise, mais aussi du nombre de visiteurs et d’employés. Citons notamment le Parlement européen où des milliers de personnes travaillent sur ce vaste site. Si un incendie devait se déclarer dans un tel bâtiment ou si une personne devait y faire un malaise, il faut agir vite, mais surtout agir correctement. C’est pourquoi nous mettons à disposition des agents Safety qui ont une formation spécifique et qui se tiennent prêts à intervenir rapidement. »
- Amaury Sauer, Contract Manager G4S au Parlement européen

De moins en moins de pompiers volontaires

Auparavant, G4S faisait principalement appel aux pompiers volontaires pour cette fonction unique dans l’univers de la sécurité. Ils étaient salariés chez G4S, mais étaient souvent actifs au niveau de leur communauté locale en tant que pompiers volontaires. Comme de plus en plus de corps de pompiers locaux se voient attribuer un statut professionnel, G4S a vu un nombre important de ces profils disparaître des rangs de la division Safety Guard. C'est pourquoi G4S vise à attirer les ambulanciers lors des nouveaux moments de recrutements, qui, tout comme les anciens pompiers volontaires, ont reçu une formation similaire pour faire face de manière adéquate aux situations d'urgence. En donnant aux ambulanciers intéressés la formation nécessaire à la lutte contre les incendies, G4S espère absorber l'exode des pompiers volontaires.

« Les ambulanciers ont effectivement l’expertise pour administrer les premiers soins en cas d’accident, mais ils n’ont pas nécessairement suivi une formation pour lutter contre les incendies. C’est là que nous intervenons s’ils veulent devenir Safety Guard en tant qu’emploi principal. Nous leur apprenons les principes de base de l’évacuation du public en cas d’incendie et des gestes à avoir en cas de départ de feu. Par ailleurs, nous complétons leurs connaissances techniques et leur enseignons comment effectuer les inspections nécessaires. C’est ainsi que nous les préparons à une nouvelle fonction en tant que Safety Guard.»
- Amaury Sauer, Contract Manager G4S au Parlement européen

De plus en plus de femmes

Safety Guard
Depuis que l'entreprise de sécurité et gardiennage recherche activement parmi les ambulanciers pour renforcer sa division, elle a simultanément remarqué que de plus en plus de femmes se retrouvent dans la profession de Safety Guard. Il y a maintenant 16 femmes qui travaillent comme Safety Guards au Parlement européen. C'est le triple par rapport à il y a deux ans. Selon G4S, plus les femmes sont actives dans ces professions, plus elles peuvent être un facteur supplémentaire et renforçant pour briser les stéréotypes sur les femmes dans le secteur de la sécurité privée.
"Il y a souvent l'idée que les femmes dans le secteur du gardiennage et de la sécurité ne travaillent que dans le back-office ou dans des postes administratifs. Mais ce n'est pas vrai. Nous constatons quotidiennement sur le terrain que les équipes mixtes peuvent apporter une valeur ajoutée au fonctionnement des équipes." 
- Evelien Vandersmissen, Recruitment & Development Manager chez G4S Belgium  

Contactez-nous

G4S Belgique

^